De notre envoyé spécial Marcel Chalumeau.

Breaking news ! C’est désormais officiel.

Après des mois de tractations avec la fédération intergalactique (coprésidée par Boris Vian, Salvador Dali et Marcel Duchamp), c’est confirmé, pauPart accueillera bien en 2021 (enfin dès que Roselyne concrétisera enfin ses élans d’amour pour les lieux culturels) la coupe du monde de Pong, catégorie Hanimex 7771 sur écran TV Philips 1972.

Vous en aviez rêvé ; pauPart l’a fait !

Petit lexique à l’attention des amateurs de troisième division (qui, malgré notre meilleure volonté, ne seront pas admis à concourir – désolés, on a beau animer un joyeux bazart, il y a un moment où il faut être un peu sérieux…)

Le pong

Jeu subtil qui consiste à envoyer une balle (carrée) de gauche à droite puis, quand tout va bien (et que l’adversaire n’est pas une bille, car comme chacun le sait, une bille est ronde donc çà ne peut pas marcher !) de droite à gauche à l’aide de palets verticaux.

3 disciplines, comme au triathlon

Le tennis. Selon nos informations, (et nous sommes heureux de l’apprendre à tous ceux qui l’ignoraient) « Rodgeur » (Fédérer) a fait ses gammes sur Hanimex avant de dérouler la carrière qu’on lui connait. Hé oui, le tennis est la discipline reine du pong et on comprend désormais pourquoi !

Le football. Là, faut être sérieux. On ne parle pas du foot à 11, trop facile d’où l’engouement qu’on lui connait et les salaires indécents qui vont avec. Aucune chance donc de voir y jouer Neymar Jr qui avouait encore tout récemment dans les colonnes de l’Equipe ne pas voir le niveau pour jouer au Pong.

On ne parle pas non plus du foot en salle, sorte de babyfoot en plus grand mais du vrai foot où l’on se concentre sur l’essentiel : un joueur devant, un derrière et pour la noblesse du sport, pas de touche (inutile) et pas de goal (pas besoin !)

La pelote. C’est la troisième discipline du Pong mais là encore, on parle de vraie pelote, d’ailleurs assez proche de celle que l’on joue en place libre sur le fronton de Saint Jean Pied de Port. La balle est toujours carrée, et les palas ou les mains nues sont remplacées par un palet pour des parties en alternance.

Toutes les parties se jouent en 15 points. C’est comme cela depuis la nuit des temps et pas autrement. A bon entendeur salut !

Les niveaux

Comme on l’imagine, ce sport hautement compétitif (mais un peu cérébral aussi) comporte des niveaux. On n’arrive pas comme cela, les mains dans les poches en sifflotant pour y jouer et l’on doit choisir le niveau dans lequel on prétend officier.

Niveau 1 : balle lente, angle à 20° et grande raquette. Disons-le clairement, ce n’est pas l’élite mais le club des Gisous et des Gisèles… Certes tous les champions ont commencé par là, mais franchement, ce n’est pas très intéressant. Laissons-les jouer à la baballe et regardons plus loin.

Niveau 2 : C’est là ou la discipline montre toute sa richesse et sa profondeur avec l’intégration de variantes. Restez assis pour le lire car cela fait tourner la tête et on a pas envie de vous perdre.

2.1 Première variante : la vitesse. Tenez-vous bien à votre siège : on peut la mettre en rapide et là, autant le dire, çà fuse, pour ne pas le dire avec un « z » tellement çà va vite. Les compétiteurs de ce niveau sont des gens serieux, par encore élégants, mais sérieux.

2.2 deuxième variante : l’angle. Trop facile de taper comme une brute avec un seul angle de 20°. Il faut s’ouvrir l’esprit les gars, on est pas chez Tatie Josiane, on est chez pauPart dans une compétition non pas internationale mais intergalactique. Quand on a atteint le niveau 2.1, et après quelques centaines d’heures d’entrainement (il y a d’ailleurs une option « mur » pour ceux qui veulent élever leur niveau (ou qui n’ont tout simplement pas d’amis – et il y en a plus que ce que l’on croit), on peut passer aux angles allant de 20 à…40°. Ouahhhh. Là, ça déchire vraiment et c’est comme cela d’ailleurs que doucement, l’on commence à se vêtir d’un drap d’élégance qui fait rapidement de vous un séducteur ou une séductrice*

2.3 troisième variante : la taille de la raquette. Qui a dit qu’il en fallait une grosse pour réussir ? C’est bien cela qui a fait le succès inégalé de ce sport en démontrant que l’on est bien plus fort quand on en a une petite. Petite oui, mais agile, car là, il ne faut pas se rater, quelle que soit la discipline.

Et c’est d’ailleurs pour cela, tous les compétiteurs le savent, qu’il ne faut pas chercher à faire des effets car cela ne sert strictement à rien. Cette toute la noblesse de la chose : une petite, çà se suffit à soit même pour cette fois revêtir un habit de lumière et d’élégance absolue.

Un mot quand même sur le matériel

Hanimex 7771. Oui c’est vrai cela fait rêver. On ne parle pas d’Atari, de Sega ou de tout autre truc en plastique apparu bien après pour divertir les amateurs. Non, là, on est chez les pros. Lignes sobres, couleur caca d’oie nourrie au blé tendre, manettes sobres comportant un seul bouton central cranté au centre et tournant à 360°, le tout relié par un subtil fil gris souris.

La connexion au terminal est efficace : elle se fait par l’entrée antenne du terminal sur le canal UHF 35. On a pas fait mieux depuis, malgré tous les errements que sont l’entrée avec connexion 3 couleurs (rouge blanc jaune), a prise la péritel et autres hdmi.

Non chez Hanimex, on n’a pas besoin de son puisqu’il sort directement de la console !

Ce qui est d’ailleurs très pratique parce qu’il est impossible de baisser le niveau sonore et que c’est une bonne garantie contre les mauvais perdants qui voudraient se relever la nuit pour aller s’entrainer en pensant que les autres n’en sauront rien. Ils sont forts ces ingé. Ils ont pensé à tout.

INFO PRATIQUES

Guettez donc (dans les news et sur les réseaux sociaux) l’ouverture de la coupe qui, pour sa première édition, ne comportera qu’une seule discipline : le tennis.

Un formulaire permettra de s’inscrire en ligne et de se positionner dans la poule qui comporte (quand même) 64 entrées pour une finale vers l’été.

Les parties se jouent exclusivement chez pauPart, le matériel étant positionné sur le bar pour pouvoir limiter la casse (le dispositif est fragile) et accompagner l’action d’une boisson (bien qu’il soit difficile de boire et de jouer).

Surveillez nos news pour l’ouverture de la coupe !

* Une étude de 1979 parue dans la revue SCIENCE (Numéro 987 pp 23-26) démontre que ceux qui ont atteint ce niveau ont pécho deux fois plus que le niveau 2.1. Comme quoi, çà vaut vraiment le coup de s’entraîner !