L’étude de la calligraphie contemporaine pendant une dizaine d’années n’a été, pour moi, que le prélude à un cheminement artistique.
Mon intuition me guidait vers l’art abstrait.


Libérée de la forme et du sens, j’ai exploré le champ de ma créativité.
Des mots, je n’ai retenu que le trait. Il est devenu le matériau fondateur d’une histoire visuelle.


Les traits résonnent entre eux, comme une partition, et forment des signes dynamiques, nés du ressenti et du mouvement interne.


D’autres médiums sont introduits afin de participer à l’élaboration de l’œuvre ; gravure, collage, incrustation d’or, pinceaux chinois, pigments, encres… Ils s’associent pour exprimer ma résonance au monde, ma sensibilité.