Vous l’aurez remarqué, sans doute comme nous : les banques rivalisent en spots radio et TV pour expliquer à tout le monde qu’elles créent des plateformes pour accompagner efficacement les porteurs de projets.

C’est beau d’entreprendre et bonne nouvelle, les banques sont (sans rire) à leurs côtés.

Nous qui portons ce beau projet pauPart, nous avons testé.

Comme il n’est pas question de mettre qui que ce soit en accusation, nous ne citerons pas d’enseigne, bien que l’envie ne nous manque pas.

Pour assurer les travaux de mise en conformité (85.000 € tout de même) nous avons sollicité un emprunt…

voici la réponse

Banque 1

On est pas de la partie ! (ah bon ? l’un d’entre nous a géré un resto 6 ans !)

Le local n’est pas bien placé ! (ah bon, on vend de la vaisselle dans une jolie boutique ?)

On ne fait pas assez d’investissement ! (ah bon, recycler de vielles chaises, tables, canapés, ce n’est pas utile ?)

Les artistes, c’est pas un bon créneau ! (Ah bon, c’est pour cela alors que près d’un millier nous suivent déjà sur Facebook et nombreux nous demandent comment exposer ?)

banque 2

OK pour vous prêter 85.000 vous en mettez vous 57 en apport et nous en met 28 !

Le meilleur pour la fin

Pour aider les banques à exercer leur métier, la BPI (banque PUBLIQUE d’investissement) propose aux banques de garantir les prêts consentis aux entrepreneurs à hauteur de 50 ou 70%. C’est pas gratuit pour l’emprunteur mais bon…

Quand on sait que pour le reste, on vous demande une caution personnelle de 30 à 50% on se dit qu’on marche sur la tête puisque malgré ces garanties et donc ZERO risque, les banques chouinent quand même pour financer.

C’est beau d’entreprendre !!!!

Voilà pourquoi on compte beaucoup sur notre campagne de financement participatif Kiss Kiss Bank Bank

Laissez un commentaire